Bons Voisinages

« L’enfer, c’est les autres »



C’est un peu ça, Bons Voisinages, les récits de situations à priori banales, mais qui lentement dégénèrent et finissent par pousser les personnages au-delà du raisonnable. Et ce pour des riens, de simples moments de tranquillité perturbés par l’ingérence d’autrui, volontaire ou non : le voisin trop bruyant, l’ami trop présent, le colocataire déprimé, l’adolescent perturbé…
Bons Voisinages ne se contente pas d’aborder des situations conflictuelles en restant à la surface des choses. Chaque postulat rappelle à chacun des situations vécues qui, en temps normal, trouvent toujours une solution dans le domaine du raisonnable. Mais dans bien des cas cela ne suffit pas et nous devons alors envisager le niveau supérieur pour nous en sortir. Et quand ce maigre arsenal n’a aucune répercussion, alors le moment est venu d’utiliser l’artillerie lourde…
Avec Bons Voisinages nous allons aller au-delà des solutions logiques et éthiques communément admises par la bienséance pour nous diriger vers des aboutissements extrêmes qui vont nous amuser, nous surprendre, nous émouvoir ou nous effrayer. En un mot : nous divertir. Machiavélique, loufoque, sanglante, étrange… chaque solution adoptée par les personnages prend totalement à contre-pied le téléspectateur.
Toutes  les  situations  sont  donc envisageables  du moment qu'elles respectent quelques règles simples, bases du concept : ne  concerner  que  2  ou  3  personnages, dans 1 ou 2 lieux maximum et ne pas dépasser une dizaine de minutes générique compris.


Notre objectif à l'époque (début des années 2000) avec mon ami David Chekroun alors chez Gédéon Programmes, était de parvenir à convaincre une chaîne de promouvoir les nouveaux talents en leur permettant de faire leurs armes dans un cadre bien défini. La contrainte est très formatrice, je l'ai d'ailleurs constaté en rédigeant tous les scénarios. Jeunes réalisateurs, jeunes comédiens, jeunes techniciens..., il s’agissait donc de leur donner l’opportunité d’accéder à une première expérience professionnelle.
Chaque équipe une fois composée avait le même budget, le même temps de tournage, de post-prod, etc. A eux de se débrouiller, sous notre supervision, pour nous fournir un programme à diffuser chaque semaine.
Nous étions parvenu à rentrer en contacts avec quelques chaînes, du câble majoritairement, dont 13ème rue, mais qui ne donna pas suite.
Un épisode fut néanmoins tourné par mes soins, mais dans un cadre complètement différent. J’y reviendrai dans un autre post.

Pourquoi mettre les scripts en ligne ? Pour la simple raison qu’ils ne verront certainement jamais le jour sur un écran, que ce sont de bonnes petites histoires (certaines plus que d'autres) et que tout ce travail aura ainsi une petite audience.
A raison d’une mise en ligne par semaine, les 20 épisodes de la première saison nous conduiront à la rentrée prochaine si ce blog tient d’ici là.
Un petit rendez-vous que je souhaite ludique et pour lequel tous les avis seront les bienvenus.
  1. A table!
  2. Eau chaude à tous les étages
  3. Petite musique de nuit
  4. Prime Time
  5. Ball Trap
  6. Prostate Blues
  7. Dimanche 4h32 du matin
  8. Un bon cake
  9. Le Bienvenu
  10. Qui c'est ?
  11. Volutes
  12. Voisin/Voisines
  13. Happy Birthday
  14. 2 Francs l'impasse
  15. Banshee
  16. Belle vue dégagée
  17. Petite peste
  18. Joyeux Noël
  19. Les crocs
  20. 2 Pièces 15000 m²  
Quant aux 20 synopsis de la 2ème saison de Bons Voisinages, ils resteront dans mes archives...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire